ASTERIX
La zizanie

César est excédé par la résistance du petit village gaulois que nous connaissons bien. Comment en venir à bout ? L’un de ses conseillers a une idée : Comme l’une des forces du village est l’amitié indéfectible qui lie ses habitants, il faut briser cette fraternité.
Aussi César envoie-t-il en Gaule Tullius Détritus, un abominable petit freluquet qui a le don unique de semer la zizanie partout où il passe…

Par PATATRAK, le 1 janvier 2001

Publicité

Toute la BD, que de la BD !

Notre avis sur ASTERIX #15 – La zizanie

Encore un excellent tome des aventures du petit gaulois ! (mais en fait, y en a-t-il vraiment de mauvais ??)
Ce tome-ci a la particularité de mettre nos héros à bien rude épreuve. On connaissait les traditionnelles bagarres de poissons et autres joyeuses réjouissances chez nos amis gaulois. Mais cette fois, César sort l’artillerie lourde, si on peut dire : l’insignifiant Détritus est une arme fatale ! Et la belle harmonie du village va voler en éclat comme brûle une feuille sèche au dessus d’un brasier !
Ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est que « La zizanie » met particulièrement bien en avant les talents de Goscinny et Uderzo en avant : un scénario aux petits oignons, avec des répliques succulentes et des situations cultes, et un Uderzo toujours sans égal pour faire passer tout cet humour !
Le bonus spécial : « la guerre psychologique » avec Savancosinus ! Hilarant !

Par PATATRAK, le 27 avril 2006

Publicité