CONTRITION

Une loi de Floride interdit à tous délinquants sexuels de vivre à moins de 1000 pieds d’écoles ou d’aires de jeux pour enfants. C’est ce qui fait naître des lieux tel que Contrition Village. Mais lorsqu’un corps est retrouvé, immolé au sein de cette prison à ciel ouvert, la déroutante tranquillité de ce lieu est mise à mal. Marcia, une jeune journaliste locale, ne croît pas la thèse du suicide et décide de poursuivre l’Enquête.

Par maude, le 30 janvier 2024

Publicité

Toute la BD, que de la BD !

Notre avis sur CONTRITION

Comment naît le mal en nous ? Quelle est la place de la rédemption ? Cette Bande dessinée est une «belle découverte», mais il est dur de dire cela devant un sujet si sensible et incommodant.

Ce roman graphique nous questionne sur ce qui définit quelqu’un, est ce qu’une mauvaise action nous définit comme une mauvaise personne ? Quelle est la place du changement, du pardon et de la nature humaine? Ce polar se prêterait merveilleusement à une adaptation cinématographique, tout y est, un récit réaliste, des rebondissements, des personnages bien ficelés et une ambiance si particulière. Tout part d’un sujet qui dérange, un sujet sensible qui fait froid dans le dos. Peu de personnes connaissent l’existence de ce type de lieu, de ces prisons, ces «Ghettos à ciel ouvert», réservés à ce type de criminels. Cette enquête policière nous interroge sur cette justice, ce régime employé envers les prédateurs sexuels des États Unis, cette façon de bannir, de les chasser plutôt que d’essayer de les ramener un tant soit peu vers le bien.

La noirceur de cet album et du dessin colle parfaitement à ce polar tout comme son graphisme, ou encore les pages de garde rayées N&B qui nous renvoient aux codes de la prison. Même si peu d’images de violences apparaissent, elle ne sont pas nécessaires, tant l’imagination nous glace le sang. Ici, la contrition, «la douleur vive d’avoir offensé dieu» ou le «remord ou repentir, la pénitence» cherche sa place au fil de la lecture

Soyez attentifs ! Les personnages se croisent sans se voir tout au long de l’histoire, une BD que l’on apprécie relire, pour y découvrir de nombreux détails passés, la première fois, inaperçus.

Alors il est vrai que notre curiosité peut parfois se battre avec le malaise ressenti à la lecture…

Par Maude, le 30 janvier 2024

Publicité