DAISUKE & LE GEANT
Le trente et unième jour

Au Japon, les dieux ont été offensés. Le ciel est partagé entre le jour et la nuit, et l’énigmatique commandant Saru s’entoure d’une horde de démons pour s’emparer du pouvoir.
Des pauvres hères se retrouvent du jour au lendemain transformés en monstres gigantesques pour tourmenter les paysans. Contre la menace que représente Saru, seul le jeune Daisuke se dresse, encouragé par son grand-père. Parviendra-t-il à faire vaciller le monde de terreur rêvé par Saru et ses sbires ?

Par eric, le 1 janvier 2001

Publicité

Toute la BD, que de la BD !

Notre avis sur DAISUKE & LE GEANT #1 – Le trente et unième jour

Daisuke & le géant est un savant mélange entre nos contes de fée et ces récits post apocalyptiques qui ont émaillé le Japon de l’après-guerre. Ainsi dans un univers médiéval fantastique on retrouve des monstres qui sont les lointains ancêtres de Godzilla. Les auteurs transposent dans ce monde fantastique les combats que l’on peut voir dans des séries plus futuristes comme Evangelion ou Big O par exemple.

Le dessin, lui, semble déjà vu dans certains dessins animés, il est de facture semi réaliste et nous montre un Japon qui peut sembler cohérent avec cette richesse de détails. Le travail de Pagliaro est aussi détaillé que celui d’une série comme l’ennemi, mais il montre qu’il est capable de changer pour s’adapter à un univers moins conventionnel. Quant aux couleurs, ce combat entre le jour et la nuit s’en ressent dans le choix des teintes. Elles se battent pour se montrer éclatantes, mais la noirceur de la nuit vient refréner leur enthousiasme.
En fait, Daisuke et le géant est un moment de distraction bien sympathique pour ceux qui ont la nostalgie de Spectreman et de ses combats contre ces monstres. On a l’eau à la bouche car Daisuke reste encore une énigme. Cette série promet d’être riche en action et est annoncée en trois tomes.

Par Eric, le 1 octobre 2006

Publicité