DOFUS
Morld Invasion

 
Arty et Goultard, aux prises avec Morld le Yech’ti, ne vont pas se montrer complètement ridicules face à lui, mais ils vont bientôt ne plus être sa seule préoccupation… En effet, après qu’ils aient été mis en orbite loin du plancher des vaches par un de ses coups de poing qui aurait laissé Obélix pantois, c’est Razad qui va l’avoir sur les talons mais qui ne va pas pour autant être empêché par lui de libérer de sa grotte un "mal sans nom" qui bientôt va se répandre partout et aller jusqu’à semer la zizanie dans le monde des Dieux…
 

Par sylvestre, le 4 décembre 2011

Publicité

Toute la BD, que de la BD !

Notre avis sur DOFUS #16 – Morld Invasion

 
Katar et Bilby n’ont pas de jambes, ni l’un ni l’autre, mais ils ouvrent la marche, dans ce tome 16 ! Ils n’y apparaissent par contre que deux fois, sporadiquement (un peu comme le fait Scratch dans L’âge de glace !), pour laisser la place aux autres scènes principales : celle du combat de Arty et Gougou contre Morld, au début, et, en deuxième partie, celles se déroulant dans le monde des Dieux, un monde secoué par une histoire d’enfant du péché…

Entre ces deux tableaux se situant respectivement dans les montagnes de Skimo et au sein de la demeure des Dieux, la transition est assurée par le « mal » libéré par Razad et qui se répand partout, et notamment entre les deux univers précités. Graphiquement, cette transition montrant que bien des choses vont changer se traduit par une succession de non moins de treize doubles pages consécutives ! Un passage original en soi, et prétexte à rejeter un œil sur des personnages laissés derrière par le fil du récit.

Le Yech’ti cède sa place aux Dieux après avoir joué un rôle occasionnel (mais important en son genre) dans cette saga toujours aussi déjantée et qu’on prend plaisir à suivre depuis 16 tomes. Les auteurs parlant de ce volume comme du premier d’un "cycle" de quatre, préparez-vous, après ces pages délirantes, à d’autres, aussi déjantées, à venir ! Yech’ti !!! Euh… Youpi !!!
 

Par Sylvestre, le 4 décembre 2011

Publicité