Hitler

Mizuki retrace le parcours d’Adolf Hitler. Qui aurait pu imaginer que cet étudiant des beaux-arts, qui fut un moment quasiment sans domicile fixe, allait gravir les échelons de la politique allemande avant de prendre en toute légalité le pouvoir et entraîner le Monde dans la tourmente ?

Par legoffe, le 31 janvier 2012

Publicité

Toute la BD, que de la BD !

Notre avis sur Hitler

Les éditions Cornélius viennent de traduire en français la biographie de Hitler qu’avait publié, au Japon, le mangaka Shigeru Mizuki en 1972.

A l’heure où l’extrême droite retrouve la ferveur des électeurs, crise économique oblige, cette piqûre de rappel s’avère salvatrice. L’auteur s’intéresse surtout, en effet, aux conditions qui ont amené Hitler à la tête de l’Allemagne. Outre le marasme économique de l’époque, nous découvrons bien des aspects de la “petite” Histoire, celle faite de hasards et de rencontres opportunes. Autant de pièces, parfois anodines, au moins en apparence, et qui vont propulser Hitler et le parti nazi dans une gouvernance qui produira la Shoah et la Seconde Guerre Mondiale.

Ce livre est très intéressant car il nous présente Hitler dans sa vie quotidienne et sous l’apparence d’un homme bien moins terrifiant que l’image que nous nous en faisons habituellement. Le dictateur n’était-il pas reconnu par les autres dirigeants des grandes nations comme un homme charmant ? C’était, bien sûr, avant la guerre…

L’ouvrage, très épais, débute au moment où Hitler est étudiant. Après la Première Guerre Mondiale, nous découvrons comment il va être engagé comme agent au service politique de l’armée pour espionner quelques groupuscules politiques… et comment il va ainsi rencontrer les dirigeants d’un mouvement complètement anonyme, le Parti Ouvrier Allemand, qui deviendra plus tard le NSDAP (parti nazi).

Découvrir comment Hitler parvint à monter dans ce parti avant de diriger le pays est très intéressant. Manigances politiques et jeux de pouvoirs sont à toutes les pages, représentant l’essentiel de la bande dessinée. D’ailleurs, la Seconde Guerre Mondiale représente moins du tiers de l’ouvrage. Une partie qui s’en tient, pour l’essentiel, au récit géostratégique, délaissant un peu le personnage Hitler pour parler grande Histoire. C’est un peu dommage.

De la même manière, l’auteur évoque très peu l’antisémitisme et la solution finale. C’est une lacune importante dans un livre qui veut évoquer la vie du dictateur.

Côté graphisme, l’auteur mêle dessins très réalistes et personnages très typés manga. Cela se fait très naturellement et donne un vrai relief aux principaux acteurs du drame. Le style, lui, a un peu vieilli, mais c’est un peu normal pour un livre qui aura mis 40 ans à rejoindre les côtes françaises.

Ce manga est donc passionnant. S’il élude des aspects importants du dictateur, il permet de se replonger dans le passé et d’apprendre des pans méconnus de la vie de Hitler. A découvrir sans hésiter si vous aimez l’Histoire !

Par Legoffe, le 31 janvier 2012

Publicité