Les chroniques de Louise Pembleton
La Pension de Miss Daisy

L’histoire commence en 1985, quand un reporter français vient rendre visite, à Cape May, aux Etats Unis, à une dame âgée nommée Louise Pembleton. Elle fut une célèbre journaliste et illustratrice américaine dans les années 20, toute à la cause féministe de l’époque. Autour d’un bon cigare, elle lui raconte donc ses souvenirs d’enfance, ses premiers dessins remarqués par sa grand-mère, son arrivée à New York et son premier emploi pour la nouvelle revue féminine Lady’s…

Par fredgri, le 9 février 2024

Publicité

Toute la BD, que de la BD !

Notre avis sur Les chroniques de Louise Pembleton #1 – La Pension de Miss Daisy

Après une fructueuse campagne Ulule en 2023, Benoit Prieur et Djief sortent enfin le premier volume de leur nouvelle série consacrée à la journaliste Louise Pembleton. Et bien qu’elle n’ai jamais existé, il faut bien reconnaître qu’on est complètement happé du début à la fin par la personnalité toute en douceur, mais aussi en volonté, de la belle américaine.

Une nouvelle fois, le travail de Djief est magnifique, un traitement monochrome en sépia, bourré de charme qui nous en met plein les yeux. Les ambiances sont suaves, les tonalités de l’époque nous emportent dans les années 20, au côté de la journaliste et de ses amis, et la finesse de l’écriture finit de nous conquérir.
Cependant, même si la suite s’annonce légèrement différente, il faut bien admettre que Louise est des plus chanceuses, tout lui réussit, absolument tout, et même une blessure, qui aurait pu déraper de façon assez tragique, finit par la servir au-delà de tout espoir. Elle n’a aucun soucis, tout le monde l’aime, tout le monde est gentil avec elle. Néanmoins, par ces actes, sa volonté d’évoluer, de trouver sa place, elle symbolise aussi une vraie légitimité féministe dans une époque ou, finalement, il pouvait aussi être difficile d’être une femme active.

On comprend que tout cela va évoluer ensuite, que le récit va certainement perdre son côté trop lisse, pour gagner en texture, en caractère. En attendant, on passe vraiment un très bon moment à la rencontre d’une jeune héroïne qui plonge au cœur du New York des années folles, avec tout ce qu’il faut de bonnes et de mauvaises surprises, de rencontres qui changent une vie, de personnalités hors du commun qui ouvrent de nouveaux horizons.

Une très belle surprise qui fait plaisir à simplement refeuilleter une fois la dernière page lue.

Très conseillé.

Par FredGri, le 9 février 2024

Publicité