Les Mondes d'Ewilan
Le Bruleur

Alors qu’Eliana et Salim sont emprisonnés dans une prison de la guilde à Gwendalavir en attendant qu’Eliana comparaisse devant le conseil de la guilde des Marchombres, Ewilan se prépare au voyage auquel elle va participer pour ramener Ilian chez lui, de l’autre côté de la mer.

Par olivier, le 8 février 2024

Publicité

Toute la BD, que de la BD !

Notre avis sur Les Mondes d'Ewilan #4 – Le Bruleur

C’est dans un confort plus que sommaire que sont enfermés nos deux jeunes héros. Heureusement, suite à l’apparition salvatrice de la légendaire Ellundril Chariakin,  ils ne moisirons pas trop longtemps sur les pavés et la paille moisie.

Une fois sortis à la barbe des gardes, les deux amis se séparent et Salim va croiser Jorune. Il sortira victorieux de cette rencontre, en s’emparant des affaires du Marchombre dont les replis du vêtement cachent de bien étranges artéfacts.

Ewilan quant à elle, alors qu’une étrange prophétie lui révèle un danger de mort sur sa personne, continue à se préparer au voyage qui l’attends.

C’est très puissamment escortés qu’Ewilan et ses compagnons prennent la route. Leur chemin va rapidement croiser celui d’Artis Valpierre qui a chevauché pour se joindre a leur expédition, mais aussi celui d’Eliana et de Salim, qui ont réussi à quitter Al-Jeit sans encombre.

Mais, si la joyeuse troupe se félicite de ses retrouvailles, son chemin va bientôt s’assombrir.

Nos jeunes protagonistes progressent sur les chemins de la vérité et la connaissance de leurs ennemis mais aussi sur leur propre capacités et la gestion de leurs sentiments.  Dans un monde où leur existence est soumise à la magie, au rêve et à l’imagination, les pires créatures peuvent surgir brusquement et mettre fin à leur existence. L’amitié et, peut-être, l’amour, peuvent représenter un salut mais aussi une mise en danger encore plus grande car, peuvent-ils être surs du compagnon ou de la compagne qui se tient à leurs cotés ?

Fort bien soutenu par le graphisme de Cécilia Formicola qui anime le récit avec élégance et dynamisme dans de grandes cases où se révèle l’influence des animés. Au fil des tomes, la dessinatrice a réussi à s’approprier les codes de la quête tout en y impulsant son propre style.

Par Olivier, le 8 février 2024

Publicité