luna Almaden

Une jeune aveugle, Luna Almaden, vit seule dans son appartement. Au milieu de ses romans en braille et de mobiles qu’elle crée.
Luna, malgré son handicape s’occupe de sa mère en lui faisant son linge, effectuant quelques courses, et en contre partie Luna reçoit une pension lui permettant son indépendance.

Dans la vie de Luna, il y a aussi sa soeur, qu’elle voit tous les mardi au restaurant, même si les relations entre les deux soeurs n’ont pas toujours été au plus beau, elle s’aiment tout de même énormément.

Un jour, la mère de Luna est retrouvée assassinée dans son appartement… Luna est suspectée.

Par aub, le 1 janvier 2001

Publicité

Toute la BD, que de la BD !

2 avis sur luna Almaden

J’ai été très attiré par la couverture de cet album, mais aussi par les deux auteurs réunis. Et je n’ai vraiment pas été déçu.
Même si le scénario reste assez simple, et même si j’ai très rapidement senti ou voulait en venir l’auteur, j’ai particulièrement apprécié le thème et la manière dont se déroule l’histoire. Il n’est pas évident d’arriver à faire ressentir et peut être encore plus à imaginer comment peut vivre un aveugle. Dans cet album, Lapière à parfaitement réussit à nous faire ressentir les émotions, les craintes, les sentiments et les sensations de la jeune Luna, tout ceci en nous faisant entrer dans sa peau régulièrement au fil des pages, c’est à dire en nous enlevant la vue à nous aussi…
Du côté des illustrations, le travail de Clarke est plutôt réussit. J’aime beaucoup ce type de dessin plutot précis et rapide, ne s’attardant pas sur trop de détails.
Cette BD, sans être la BD de ce début d’année, restera tout de même une découverte très sympatique, que je vous invite à lire vous aussi, de votre côté.

Par AUB, le 9 avril 2005

Cette histoire, sans être exceptionnelle, est particulièrement touchante ! En effet cette jeune fille, non voyante, se balade dans cette aventure sans en comprendre les tenants et les aboutissants, que lui veut on? Régulièrement, donc, les auteurs ont suprimé les images pour les remplacer par des cases noires avec juste les dialogues, comme pour s’immerger dans ce monde de sensation, pour nous amener à prendre la place de la jeune Luna!
Encore une fois, Denis Lapière livre là un scénario très agréable, pas forcément super original mais qui se lit d’une traite, sans poser l’album ! C’est particulièrement bien écrit, il installe d’ailleurs pas mal de silence, des jeux d’attitude, de regard, comme pour faire vibrer le cadre de ces séquences ! Un thriller qui prend son temps et qui respire.
Pour les dessins, Clarke nous avait habitué à des albums bien plus humoristiques, et là son trait assez vif prend un tournant vraiment très beau dans ces cases superbement bien équilibrées.
Comme le dit juste au dessus Aub, cet album n’est pas forcément le truc qui tue mais en tout cas c’est un assez bon Aire Libre, à lire sans plus attendre !

Par FredGri, le 18 avril 2005

Publicité