PRINCESSE AI
Destitution

Ai, une jeune fille au look très rock, se réveille dans la rue en se souvenant juste de son nom. Elle rencontre Kent, un jeune homme qui lui vient en aide quand un voleur essaye de lui prendre son seul bien, une petite boite en forme de cœur. Celui ci l’emmène à la bibliothèque de l’université ou il travaille. Certains livres semblent l’aider a retrouver la mémoire. Pour gagner de l’argent, elle accompagne un musicien qui joue dans la rue.
Sa voix plait énormément et elle est invitée à jouer dans un club. Mais ses ennemis sont toujours à sa poursuite et prêt à tout pour la ramener.

Par fef, le 1 janvier 2001

Publicité

Toute la BD, que de la BD !

Notre avis sur PRINCESSE AI #1 – Destitution

Les manga est le style de bande dessinée que je lis le moins, j’accroche moyennement au petit format en noir et blanc. Quand j’ai appris que Courtney Love (chanteuse, actrice, femme de Kurt Cobain) participe à un manga, c’était l’occasion d’essayer. Et là, ça a été une autre surprise, les mangas que j’ai pu lire c’était généralement du shonen (manga pour garçon) et Princesse Ai est un pur shojo (manga pour fille). Je ne suis pas trop habitué à l’abondance de sentiments dans une bande dessinée.
A part cette particularité, cette histoire d’amnésie est bien menée. Les différents personnages principaux commencent à se mettre en place, mais ils gardent tous pas mal de secret. Cela donne suffisamment d’éléments qui donne envie de connaître la suite.

Le dessin est très sympa. Les personnages sont très expressifs et change pas mal (ils peuvent être stylisés, réduit, déformé, …) pour faire passer une expression ou un sentiment. C’est quelque chose qui n’est pas utilisé dans la bande dessinée européenne généralement. J’ai bien aimé aussi tout ce qui tourne autours du look d’Ai. On retrouve un peu le look de Courney Love (rock et/ou punk) de certaine photo

Pour moi, l’intérêt au départ, était de voir ce qu’avait pu faire/apporter courtney love. Ai est une fille très déterminée, elle sait ce qu’elle n’aime pas et ne se prive pas de le dire ou démontrer. Et le fait qu’elle soit une chanteuse de hard rock permet de faire un parallèle avec elle. Il y a un autre élément dont je me demande jusqu’ou est le rapport avec courtney love. Ai a toujours avec elle, une petite boite en forme de cœur. Es-ce qu’il faut le rapprocher de la chanson heart-shaped box de l’album In Utero de nirvana ?

Comme je le disais, le manga n’est pas mon style de bande dessinée préférée et ce n’est pas celui ci qui ne me fera pas changer d’avis. Mais je donnerais une chance aux prochains tomes pour voir quel va être le développement de cette série.

Par Fef, le 4 août 2005

Publicité