Rebels : La naissance du Rêve

1775. Cette année là, la Guerre d’Indépendance débute entre les treize colonies d’Amérique du Nord et la Grande-Bretagne.
Le jeune Seth Abbott décide de s’engager, abandonnant sa jeune femme et son foyer. Il rejoint les Green Mountain Boys afin de combattre pour la Libertée. Mais cette guerre a un prix… Qu’il devra payer tôt ou tard…

Par berthold, le 5 janvier 2017

Notre avis sur Rebels : La naissance du Rêve

Rebels : La naissance du Rêve est une série de Brian Wood et Andrea Mutti. Ce volume reprend les Rebels : A Well-Regulated Militia 1 à 10.

Rebels : La naissance du Rêve est un récit historique, une leçon d’histoire qui nous raconte quelques passages de cette Guerre d’Indépendance, cette Révolution, où nous suivons Seth Abbott, des Green Mountain Boys, un jeune homme qui abandonne sa jeune femme Mercy et son foyer et qui ne les reverra que 6 ans plus tard. Seth est marqué par cette guerre qu’il croit être un devoir que de se battre pour la liberté de son pays.
Wood nous raconte aussi des épisodes de sa jeunesse, de sa relation avec son père. Ces épisodes sont âpres, cruels, mais passionnant.
Mais c’est aussi l’histoire d’une femme, Molly Pitcher, qui represente toutes les femmes qui ont participé à cette Guerre d’Indépendance. C’est un beau récit, touchant et prenant. Wood nous montre dans le regard de cette femme toute la bêtise qui peut sortir de ces "grands" hommes et de leur récompense pour services rendus à la nouvelle nation.
Ces pages sont magnifiques, elles nous donnent la chair de poule tellement le dessin de Matthew Woodson est puissant.
On aborde le sujet des esclaves affranchis, qui luttaient au côté des anglais, mais aussi des indiens qui ont participé à ces batailles. Là encore, Wood écrit une histoire superbe, humaine et passionnante. Il termine l’album par l’histoire de Kilroy, une jeune recrue anglaise et son point de vue par rapport à ces guerres. Le récit se conclut avec l’apparition de Seth Abbott.
Avec Rebels, Brian Wood nous présente au travers de ce superbe comics historique une période de l’histoire américaine peu connue.

Andrea Mutti livre un excellent travail sur ces pages. Il n’en fait pas trop, il va à l’essentiel, tout en dosant parfaitement les émotions.

A la fin, vous avez droit à un dossier où Brian Wood revient sur la genèse de cette série. De son côté, Andrea Mutti nous explique son travail, du crayonné jusqu’à la mise en couleurs d’une planche, sans oublier le travail de Tula Lolay sur les magnifiques couvertures.

Un album que je vous recommande sans hésiter un instant. Une leçon d’histoire tout en restant du grand divertissement de qualité.

 

Par BERTHOLD, le 5 janvier 2017

Publicité