SPOON AND WHITE
Funky junky

Dans le quartier de Harlem, l’indic Bruce Ali doit apporter une valise mystérieuse au tout nouvel inspecteur Harry Khan. Il est sauvé in extremis d’un lynchage assuré par les deux flics Spoon et White qui décident de livrer eux-mêmes le bagage en question. Ayant compris que ce dernier est destiné à leur égérie, la journaliste Courtney Balconi, les deux ratés le subtilisent à leur collègue et provoquent une bavure. A la suite des funérailles d’Harry Khan, le Commissaire les envoie en Louisiane. Mais un appel téléphonique de la reportrice de BNN exigeant la valise pour son émission du lendemain fait changer d’avis White qui décide de la lui amener. Malheureusement, Spoon est déjà parti avec pour aller visionner chez lui un film avec Clint Eastwood et se l’ai faite subtilisée dans sa voiture semble-t-il. White n’y croit et se met en filature de son partenaire. Où se trouve ladite valise et que peut-elle bien contenir pour que Courtney la veuille pour son reportage ? Est-ce les policiers les plus nuls de New-York vont pouvoir y mettre la main dessus ?

Par phibes, le 11 janvier 2024

Lire les premières pages de SPOON AND WHITE #5 (édition 2024) – Funky junky

Publicité

Toute la BD, que de la BD !

Notre avis sur SPOON AND WHITE #5 (édition 2024) – Funky junky

La Maison Bamboo qui a mis le grappin sur la fameuse série humoristique Spoon et White parue initialement chez Dupuis puis chez Vents d’Ouest continue sa campagne de réédition des aventures tordues des flics les plus minables de New York. Ce cinquième tome qui se conforme à la règle éditoriale nous entraîne une fois de plus au plus proche de cette paire de gaffeurs patentés qui, cette fois-ci, sont appelés à courir derrière une valise mystérieuse pour les beaux yeux de leur reportrice préférée, Courtney Balconi.

Cette équipée comico-policière ne décevra certainement pas les adeptes de la série. Toujours aussi balourds dans leurs agissements, Spoon et White continue à se crêper le chignon pour plaire à leur dulcinée. A cet égard, Jean Léturgie et Yann ne manquent nullement de ressources pour plonger leurs personnages ô combien désagréables et producteurs de catastrophes incroyables dans des situations totalement loufoques. On perçoit très bien leur amusement à jouer sur le côté paroxysmique de leurs faits et gestes, et également sur leur manque flagrant de discernement. En particulier, l’inspecteur Spoon qui se veut le modèle opposé de l’inspecteur Harry.

On rit donc bien volontiers dans cette escapade newyorkaise qui a l’avantage de faire revenir des personnages que l’on a déjà croisés comme Bruce Ali, le Commissaire, Courtney Balconi, la légiste Enola… Comme il se doit, si les situations se veulent parfois acidifiantes, les dialogues ont le privilège d’être bien tournés, via des jeux de mots et des clins d’œil bien rigolos.

Puisque l’association entre Simon Léturgie et Franck Isard a donné de très bons résultats dans le tome précédent, elle est reconduite avec le présent. Les personnages et leur encadrement restent donc de premier choix pour délivrer ce message humoristique que l’on espère. Le duo d’artistes donne réellement l’impression d’être à son affaire grâce à un jeu graphique semi réaliste bien délié et distrayant à souhait.

Une cinquième aventure du duo le plus malsain de la police américaine remis au goût du jour par Bamboo et toujours aussi rock and roll.

Par Phibes, le 11 janvier 2024

Nos interviews, actus, previews et concours

À propos

Actualités, interviews, previews, galeries et concours.

Publicité