ASPHODELE
La corde d’argent

Ils sont quatre, quatre jeunes tout juste diplômés qui pour obtenir la carrière de leurs rêves, vont vendre leur âme à un personnage mystérieux, lui signer un contrat qu’il vont décider de rompre pour leur propre salut. Hélas le preneur d’âmes est dangereux, très dangereux et seul asphodèle est en mesure de les sauver, le voudra-t-elle ?

Par igguk, le 1 janvier 2001

Publicité

Toute la BD, que de la BD !

Notre avis sur ASPHODELE #2 – La corde d’argent

Ce deuxième tome est une déception surtout si comme moi, on a apprécié le premier.
Le scénario captivant du preneur d’âmes n’est pas reproduit ici. Dès les premières pages tout est dit et par la suite, le scénario sans consistance prend par moment des allures grotesques
( la prise d’otage par exemple). Et ce ne sont pas les révélations sur asphodèle qui change cette sensation de platitude ressentie en lisant cette album.
Le dessin de Defali est toujours aussi beau, précis, accrocheur. Cependant, j’ai eu souvent l’impression que les visages ne collaient pas avec l’ensemble (un visage trop laid dans un décor trop beau !!). Les couleurs de Schelle qui s’est associé avec anne-claire Jouvray sont un peu moins intenses (flashy) que dans le tome précédent, ce qui fait que cette album est très beau mais en aucun cas passionnant.

Par igguk, le 27 octobre 2003

Publicité