BEYBLADE - METAL FUSION
Tome 6

 Ouvrant le bal du Big Bang Bladers, le Championnat du Monde de Beyblade, l’équipe Gangan Galaxy, composée de Gingka et Masamune, a remporté une première victoire face à Chiyun, l’un des membres de l’équipe chinoise Wang Hu Zhong. Mais voici que se dresse devant eux, Dashan, l’autre blader chinois et sa toupie Rock Zurafa, sur laquelle les coups spéciaux n’ont aucun effet !! Gingka et Masamune arriveront-ils à passer la première manche du Big Bang Bladers ?!

Par PEK, le 4 janvier 2012

Publicité

Toute la BD, que de la BD !

Notre avis sur BEYBLADE – METAL FUSION #6 – Tome 6

 En lisant ce tome j’ai eu l’impression de retomber en enfance, je me voyais assis en train de regarder Olive et Tom ou Goldorak à la télévision. Les vieilles recettes n’ont pas changé et sont aujourd’hui réadaptées à un public plus jeune et surtout différent. La nouvelle mode des cours de récréation ce ne sont plus les Pogs ou les billes mais bel et bien les BeyBlades. Ce sont des sortes de toupies ultra-rapides qui combattent entre elles selon le lien qui les unit à leur lanceur. Bref, marchandising quant tu nous tient !

Sur le fond ce manga n’est pas mauvais car il allie l’amitié au courage, le dévouement au combat, et la surprise à la ténacité. Autant de valeurs que véhicule cet ouvrage dans le crâne de nos chers têtes blondes. Les combats sont bien menés et c’est toujours le gentil qui gagne contre le vilain méchant qui a compris la leçon en repartant et devient le plus sympa des copains. Raconté à la mode Bisounours cette aventure peut faire rire mais bon … En tout cas cela fait du bien. J’ai apprécié cette lecture en tant que telle, non pas dans l’optique de la chronique mais bel et bien pour ce qu’elle représente. Le seul hic c’est que j’ai réussi à percevoir derrière chaque scène certains sentiments voulus par l’auteur … Mais les enfants eux ne sauront pas les distinguer … Enfin bon je suis persuadé que cela leur plaira !

Une belle aventure qui doit toutefois être plutôt reservée aux jeunes, à vos enfants ou à vous-même si vous souhaitez retomber en enfance. 

Par PEK, le 4 janvier 2012

Publicité