BOKKO
Stratège

Trois siècles avant notre ère.
La Chine antique est divisée en de nombreux petits pays qui se livrent constamment des guerres. C’est l’époque des « Royaumes Combattants ».

Mais un mouvement philosophique, le moïsme, tente d’imposer une autre voie, prônant la paix et l’égalité entre les hommes. Ses adeptes sont formés à des stratégies défensives et proposent leurs compétences aux villes assiégées.

Aussi, quand l’armée de Zhao se rassemble en masse devant la citadelle de Liang, Ke-Ri, disciple de Mo-Tseu, rejoint la ville et offre son aide au roi local. La réputation des disciples moïstes n’est plus à faire, mais tous doutent de la capacité d’un seul homme à organiser la défense de la citadelle face à une armée bien supérieure à leurs troupes, surtout composées de paysans.
De plus, Ke-Ri demande que les pleins pouvoirs lui soient accordés, tous devant lui obéir, jusqu’au suzerain. Des propos qui choquent, notamment parmi la cour.

Par legoffe, le 11 avril 2023

Publicité

Notre avis sur BOKKO #1 – Stratège

Les amateurs de mangas historiques attendaient l’événement avec un vif intérêt. Dupuis a, en effet, décidé de rééditer une série connue alors sous le nom Stratège, qui n’était plus disponible depuis 20 ans. La nouvelle version, en format de luxe, sera répartie sur 8 tomes (contre 11 à l’origine).

Le style graphique, effectivement, rappelle plutôt les années 1990. Les traits, marqués de noir, sont assez réalistes. Hideki Mori, on le sent, a voulu respecter au plus près le contexte historique, au point de ne rien omettre de la violence des combats.

Ce gros travail de reconstitution a guidé également le scénariste, Sentaro Kubota, qui s’est appuyé sur l’histoire écrite par Kenichi Sakemi.
Le lecteur est vite happé par le récit, notamment grâce à la personnalité étrange et hypnotique de Ke-Ri. S’il n’est pas à proprement parlé charismatique, il dégage une forte aura et, surtout, il attise la curiosité. On se demande, en effet, comment il va parvenir à imposer, à lui seul, ses méthodes à toute une cité, puis quelles stratégies permettront de venir à bout d’une armée plus aguerrie et bien supérieure en nombre.

La découverte du personnage et de ses techniques nous occupe parfaitement durant la première partie du livre. Le récit tourne ensuite à l’action – avec toujours de l’approche stratégique. La dure réalité de la guerre nous rattrape. Et, fait notable, l’auteur la montre sous plusieurs aspects. On voit ainsi les paysans prendre conscience de ce qu’est la mort par les combats, et quel effet cela fait de tuer son prochain. On sent que l’humanité anime toujours ces femmes et ces hommes confrontés aux horreurs d’une bataille.

Voilà donc une BD historique dotée de belles qualités, qui laisse présager une suite très intéressante.

Par Legoffe, le 11 avril 2023

Publicité