famille en guerre (Une)
Mauvaise graine

La fin de la guerre approche, les Nazis sont au bord de la rupture. Le jeune François qui a fait le choix d’une collaboration totale et ouverte avec l’occupant, alors que sa sœur Fina aidait la Résistance et poursuivait l’exploitation du domaine viticole, sent l’inexorable issue s’approcher…

Par v-degache, le 4 janvier 2024

Publicité

Notre avis sur famille en guerre (Une) #3 – Mauvaise graine

Suite et fin de l’histoire de cette famille alsacienne qui va se déchirer durant la deuxième guerre mondiale ! Ce troisième tome voit l’issue du conflit faire de moins en moins de doutes, entrainant la panique chez ceux qui ont ouvertement fait le choix de la collaboration. Chez les Engel, François voit ainsi ses rêves de puissance et de gloire aux côtés des Nazis s’écrouler. Le jeune homme, inquiet, commence à préparer une hypothétique fuite. De son côté, Fina continue à s’occuper du domaine viticole avec Antoine, mais l’arrivée de son bébé va bouleverser un quotidien déjà bien compliqué.

Comme les tomes précédents de la série, ce Mauvaise graine ne fait aucune concession dans le récit de cette Famille en guerre, concluant un triptyque pleinement réussi grâce à un scénario de Stéphane Piatzszek parvenant à lier destin familial et histoire régionale, le tout inséré habilement dans un contexte viticole. Les amateurs de BD historique seront ravis d’avoir fait ce bout de chemin avec les dessins d’Espé qui donnent dans ce troisième volume un aspect particulièrement tragique au dénouement de l’histoire.

Une famille en guerre est une série passionnante et sans redondances, et ceci tout au long des trois tomes. À découvrir sans hésitation !

Par V. DEGACHE, le 4 janvier 2024

Publicité