FRIDAY (VF)
Tome 1

La neige tombe beaucoup lorsque Friday Fitzhugh s’en revient à Kings Hill pour les vacances de Noël.
Elle a passé son enfance dans cette petite ville. Surtout à élucider des mystères en compagnie de son meilleur ami, Lancelot Jones, et elle a aidé le shérif local. Elle pensait avoir oublié cette époque en partant à l’université. Sauf que tout lui revient quand elle remet les pieds dans la bourgade.
Friday se remémore les moments passés avec Lancelot et aussi des derniers jours avant son départ.
Mais là, elle retrouve l’envie d’aventures lorsqu’elle le revoit. Et d’autres sentiments aussi l’accompagnent.
Mais il y a cette affaire à résoudre. Une disparition inquiétante dans les bois…

 

Par berthold, le 2 janvier 2023

Publicité

Toute la BD, que de la BD !

Notre avis sur FRIDAY (VF) #1 – Tome 1

Friday est la nouvelle bande dessinée d’Ed Brubaker (Sleeper, Incognito, Kill or be Lilled, Criminal…).
Au dessin, nous retrouvons Marcos Martin et Muntsa Vincente aux couleurs.

Friday nous raconte l’histoire de cette jeune étudiante qui revient pour les vacances de Noël, dans sa ville de Kings Hill après en être partie pour l’université.
Et en même temps qu’elle, nous allons découvrir ce qu’elle a vécu dans cette petite bourgade.  En fait, elle y a mené des enquêtes et résolu diverses affaires en compagnie de celui qui est devenu son meilleur ami, Lancelot Jones. Lui, c’était Holmes, elle, Watson. A la demande du shérif Bixby, ils ont réussi à prêter main forte à la police locale.
Nous allons découvrir qu’entre les deux amis, il y a eu quelque chose avant le départ de Friday pour l’université.
Mais là, elle revient et Lancelot l’attend pour résoudre une nouvelle énigme : une disparition dans les bois. Et cette nouvelle affaire ne va pas être comme celle qu’ils ont connu dans leur jeunesse.

Brubaker signe un scénario solide, une introduction à cette nouvelle série. L’ambiance à la Stephen King et Peter Straub, mixée avec du Stranger Things, Friday captive d’emblée par son ton, son atmosphère et ces deux personnages principaux étonnants.
Friday a du caractère et s’impose dès les premières cases.

Le dessin de Marcos Martin est original. Efficace, simple et remarquable, i crée l’atmosphère du récit. Sa mise en page est osée et parfaite. Ca colle bien à l’esprit de l’intrigue.
Il parvient à bien faire passer les sentiments des personnages, leurs émotions, leurs ressentis. Les moments de malaise entre Friday et Lancelot, avant le départ de celle-ci, est vraiment un grand moment.
La mise en couleurs de Muntsa Vincente apporte beaucoup à l’ambiance de l’intrigue.

A la fin de ce premier tome, vous trouverez les recherches graphiques sur les personnages principaux, ainsi que sur les lieux de Kings Hill. C’est assez beau à voir.

Friday est une bande dessinée assez étonnante et remarquable que je vous invite à découvrir en ce début d’année 2023.

 

Par BERTHOLD, le 2 janvier 2023

Publicité