GENPET
Nouveaux héros

 
Il sera très difficile pour Nat d’accepter que Niko soit laissé aux mains de Crane. Nat sera inconsolable, mais Luisa, sa nouvelle copine, réussira à lui changer les idées et à le remotiver en lui proposant d’organiser avec lui le sauvetage de son genpet. Pour arriver à leurs fins, les deux enfants profiteront de la force d’une autre créature, surpuissante, que Crane avait pourtant commandée pour lui…
 

Par sylvestre, le 28 novembre 2017

Publicité

Toute la BD, que de la BD !

Notre avis sur GENPET #2 – Nouveaux héros

 
On découvre dans ce tome 2 la suite-et-fin d’une histoire futuriste dans laquelle deux gamins font la nique à une organisation mafieuse. Il y est question de combats mettant en lice des "genpets", des créatures fabriquées grâce aux avancées de la technologie génétique. Il y est question aussi d’amitié entre les deux jeunes héros, et c’est cette amitié et la confiance qu’ils ont l’un dans l’autre qui va rendre possible leur entreprise.

L’histoire se termine dans ce deuxième tome, l’univers n’a donc pas eu le temps d’être développé au point que, comme dans Star Wars par exemple, de multiples créatures différentes viennent, au fil des pages, égayer le casting. Le concept même du "genpet à la carte" ouvrait pourtant la voie à cette diversité. Là, le scénario se limite à deux créatures principales seulement. Mais il s’agit de genpets que le méchant Crane a destinés au combat alors ce nombre "deux" fait écho à la rivalité qui existe entre les bons et les méchants.

L’histoire est finalement courte et simple, avec quelques trucs qu’on voit venir "gros comme une maison" et quelques transitions un peu vite-faites, peut-être. Je pense notamment à Niko qui a énormément maigri en cellule mais qu’on ne reconnaît pas tout de suite quand on le retrouve dans cet état car on n’a pas forcément été témoin de l’évolution de sa condition physique. Et toujours avec ce dessin malheureusement pas génial, tant au niveau du style que des couleurs. Dommage ! Mais allez… Si une suite est prévue, peut-être ces défauts finiront-ils par disparaître ?!
 

Par Sylvestre, le 28 novembre 2017

Publicité