KANE
Thirty Ninth

Dans cet album Grist met l’accent sur les personnages secondaires, nous ne voyons pas Kane, sauf à la dernière page !
Ainsi nous suivons une patrouilel qui se fait piéger, nous suivons ensuite la jeune Katie qui va ensuite devenir la partenaire de Kane etc.

Par fredgri, le 1 janvier 2001

Publicité

Toute la BD, que de la BD !

Notre avis sur KANE #4 – Thirty Ninth

Vous savez, chaque fois que je lis un nouveau volume de cette série je suis complètement estomaqué par le sens de la narration de Paul Grist, c’est époustouffant comme il arrive, avec pratiquement rien, à nous raconter une histoire au premier abord assez basique mais finalement très complexe, de plus il use de procédés minimalistes assez originaux et éfficaces, par exemple la première histoire est un long plan fixe à l’arrière d’une voiture de flic qui patrouillent, on ne sort pas du véhicule mais on voit les deux gars discuter, s’engueuler, poursuivre une bagnole volée etc. et en plus c’est passionnant ! Kane est donc une série très à part qui ne se contente pas seulement de dépeindre un univers de policiers mais en plus d’amener une atmosphère jamais gratuite, jamais là juste pour faire genre, c’est très efficace, sensible et incroyablement bien écrit.
Néanmoins ça se lit assez vite, sur le coup on a l’impression d’avoir lu un truc assez basique mais en fin de compte on a vécu une excellente expérience de lecture !
Très conseillé.

Par FredGri, le 6 septembre 2007

Publicité