NOCÉAN
Atari & Tika

La montée des eaux a redessiné l’Europe, et tout vie a disparu des océans. Systéma, une dictature néolibérale, gère désormais d’une main de fer la société dans laquelle évolue la jeune Atari, qui rêve de rejoindre la lutte face à ce régime autoritaire. Une rencontre inopinée va lui permettre de rencontrer un groupe clandestin dont elle va vite savoir se faire apprécier !

Par v-degache, le 28 janvier 2023

Publicité

Toute la BD, que de la BD !

Notre avis sur NOCÉAN #1 – Atari & Tika

Le monde est dans la mouise, les océans montent et toute vie a disparu dans ceux-ci : c’est un Nocéan ! Pourtant l’action de ce tome 1 : Atari & Tika se déroule bien dans un paysage urbain, au coeur d’une métropole gérée par Systéma, une dictature néolibérale.

C’est avec une situation de départ finalement plus actuelle qu’estampillée SF, sur fond de catastrophe environnementale, entrainant sur les routes des milliers de réfugiés climatiques, que commence Nocéan. La jeune Atari, qui a vu mourir sa mère abattue par les cerbères de Systéma, va, en grandissant, développer l’envie de combattre ce monde fascisant. Elle franchit le pas en rejoignant La Goutte, groupe d’activistes, et va rencontrer l’intrigante Tika. Débute alors pour elle une vie clandestine et mouvementée, où elle va pouvoir utiliser toutes ses compétences informatiques et numériques !

A l’issue de la lecture de ce premier volume, on reste toutefois sur notre faim. C’est certes un plaisir de retrouver l’Espagnol Ricardo Efa (Alter Ego, Le soldat) au dessin, et c’est bien agréable de déambuler sous son trait dans les rues et les immeubles de cette ville asphyxiée, mais les ressorts scénaristiques donnent une sensation de déjà vu, avec ce monde post-apocalyptique contrôlé par un régime aux relents totalitaires, à l’aide de drones, dans lequel des rebelles luttent pour retrouver un semblant de liberté…

Laissons à Nocéan le temps d’installer ses personnages et ce monde bouleversé par les altérations portées par l’homme à la planète, et gageons qu’Efa saura donner un souffle particulier et nouveau à la série dès le deuxième volume !

Par V. DEGACHE, le 28 janvier 2023

Publicité