PROMETHEE
Au commencement

2019. Darla Clémenceau a des visions d’apocalypse qui lui sont venues après son enlèvement, enfant, par des extra-terrestres. Aujourd’hui, elle voudrait en finir avec cela, tourner la page, avoir une vie normale. Sauf qu’une sorte de milice voit en Darla la clef pour la survie.

Au même moment, un étrange phénomène a lieu sur la face cachée de la Lune. L’équipage de la navette Atlantis fait route vers cet endroit. Eux aussi, ne savent pas qu’ils ont un rendez-vous avec leur destin…

Et tout cela mène au 21 septembre 2019… A 13H13…

Par berthold, le 10 avril 2024

Publicité

Toute la BD, que de la BD !

Notre avis sur PROMETHEE #0 – Au commencement

Au commencement… Il y eut… Atlantis… Titre du premier tome de la série Prométhée, en 2008.

Christophe Bec débutait sa grande saga et faisait découvrir au monde, son talent d’auteur de science-fiction. Cette saga se terminait avec le tome 24 en décembre 2023. Tout au long de la saga, Bec est parvenu à nous tenir en haleine, à nous surprendre.

Voici désormais le « préquelle » écrit par Andy Diggle qui nous conte ce qu’a vécu Darla Clémenceau, et surtout le voyage de la navette Atlantis avant le début des hostilités, si je puis dire.

Diggle écrit un bon scénario, riche en surprises et en rebondissements. Nous allons aussi comprendre quelques-unes des situations que nous retrouverons plus tard. L’auteur des Losers s’imprègne avec facilité de l’univers imaginé par Christophe Bec.

Le dessin de Shawn Martinbrough, mis en couleurs par un grand Dave Stewart, apporte une autre atmosphère à ce récit. J’ai bien apprécié ce choix graphique, qui nous change du style de Bec, Stefano Rafaelle ou encore Diaz. Il y a de très beaux passages dans ce tome 0.

Au commencement est un bon récit de l’univers Prométhée. Un début pour bien terminer la saga. Cette œuvre a tout de même marqué le petit monde de la bande dessinée.

Par BERTHOLD, le 10 avril 2024

Publicité