Die Wergelder
Volume 1

Elle s’appelle Träne, petit à petit elle tue des hommes avec la ferme intention de se venger d’un évènement qui l’a meurtrie pendant son enfance, ainsi que sa mère. Qui est-elle ? Quelle est son histoire ?

Par fredgri, le 26 janvier 2024

Publicité

Toute la BD, que de la BD !

Notre avis sur Die Wergelder #1 – Volume 1

Hiroaki, qui est à l’honneur du FIBD d’Angoulême 2024, avec une très belle exposition, est au cœur de l’actualité, avec cette nouvelle série qui met en scène une jeune femme du nom de Träne qui mène une impitoyable campagne vengeresse.
Pour l’instant, l’auteur entretient le mystère, on ne sait pas trop ce qui lui est advenu dans le passé, ainsi qu’à sa mère, mais Träne n’hésite pas à user de son corps et des « griffes » pour éliminer ses victimes.

Samura mêle assez adroitement le passé au présent, en glissant quelques flash-back plutôt mystérieux. Il installe aussi un cadre très précis, sur fond de trafic de drogue international, ou des groupes de Yakuzas entretiennent des liens étroits avec des clients allemands qui se cachent derrière des masques. On a aussi une redoutable tueuse, Jie Mao qui trouve en Träne une adversaire plutôt imprévisible et particulièrement redoutable.
Le premier volume plante donc les divers personnages, les enjeux et nous interpelle par ce qu’il laisse deviner deçi delà sur le passé.
Il faut bien admettre que pour l’instant, on a plus de questions que de réponses, mais on a aussi notre dose d’action, de combats et de scènes impressionnantes de dynamisme. Samura nous avait déjà démontré sa maestria visuelle avec l’Habitant de l’infini, il semble être aussi à l’aise dans des décors contemporains, comme on a pu le constater sur Born to be air.

On est donc assez vite estomaqué par l’efficacité de l’histoire, de la mise en scène et des cadrages de ce volume qui donne très envie de lire la suite. C’est beau, captivant et, c’est vrai tout de même, extrêmement violent. A ne pas mettre entre toutes les mains donc.

Toutefois, je vous conseille vivement cette lecture.

Par FredGri, le 26 janvier 2024

Publicité